Broderie vs sérigraphie : principales différences entre deux techniques majeures du marquage textile

Les entreprises et les particuliers optent de plus en plus, pour la personnalisation des supports textiles. Tee-shirts, casquettes, blousons, sweats, pochettes : tous ces articles sont désormais à l’effigie des marques ou des célébrités. Dans cette perspective, les spécialistes ont une variété de moyens de marquage à leur disposition. Cependant, la broderie et la sérigraphie sortent du lot grâce à la qualité de leur rendu, suscitant l’embarras de choix chez les utilisateurs. Toutefois, afin d’opérer un choix adapté à ses besoins, il importe de maitriser la particularité de chacune de ces options. Alors, en quoi ces deux techniques de personnalisation du textile se distinguent-elles ? La réponse ici.

Pourquoi personnaliser du textile ?

Les spécialistes de la sérigraphie et de la broderie textile, tels que Irpweb.fr, signalent une augmentation des commandes ces derniers temps. Une preuve supplémentaire qui confirme le regain d’intérêt du public pour la personnalisation de leurs supports. Mais pourquoi une telle préférence ?

En effet, cette stratégie permet d’abord aux professionnels de renforcer leur image de marque auprès de la clientèle, à travers des EPI marqués du logo de l’entreprise par exemple. Dans le cadre d’une campagne d’acquisition, la distribution des gadgets en tissu personnalisé permet également d’attirer et de fidéliser les prospects. Ensuite, le particulier sublimera certainement la célébration de son anniversaire, en portant un tee-shirt marqué de son image ou d’un message particulier.

Ceci étant, tout ce beau monde hésite entre la broderie et la sérigraphie, car ignorant les subtilités de chaque technique. Que faut-il donc retenir à ce propos ?

Sérigraphie : l’option populaire

La sérigraphie est incontestablement la solution de marquage du textile la plus connue de toutes. Elle propose deux différents types d’impressions : le procédé direct et celui indirect.  

La sérigraphie directe

Il s’agit d’une technique artisanale qui consiste à exploiter des pochoirs, pour l’impression des motifs sur les supports. Ces cadres servent principalement à définir le périmètre de marquage. La quantité à utiliser dépend du nombre de couleurs identifié dans le logo. L’imprimeur répand alors de l’encre sur les écrans posés sur la surface à traiter, à l’aide d’une raclette.

La sérigraphie indirecte

Encore appelée transfert sérigraphique, cette technique privilégie l’impression à chaud. Plus précisément, le spécialiste se sert d’un papier transfert marqué d’encre. Ce support est ensuite posé et pressé sur le textile, de sorte à y transférer le motif.

Broderie : l’option alternative

Contrairement à la sérigraphie, la broderie n’implique pas l’usage de l’encre. En effet, elle consiste à coudre directement le logo ou l’écriture sur le support textile. Le rendu en fil est traditionnellement restitué par une machine à tête. Mais grâce aux prouesses technologiques, il est possible d’optimiser la conception du motif grâce à la numérisation. Ce type de broderie est donc réalisé via des machines à coudre assistées par ordinateur. Celles-ci sont d’ailleurs capables d’offrir des rendus en 3D, tant appréciés des utilisateurs.

Broderie et sérigraphie : quelles qualités de support ?

Ces deux techniques de marquage ne se distinguent pas uniquement via leur principe d’impression. En effet, leur choix est relatif à la qualité du textile à personnaliser.

Ainsi, quel que soit le type de sérigraphie opté, cette solution peut s’appliquer à toutes les épaisseurs de tissu. Toutefois, seules les surfaces planes peuvent être traitées par ce moyen. En outre, avant d’imprimer par transfert sérigraphique sur un support, il faudra vérifier s’il peut supporter la pression de la chaleur.

Par ailleurs, la broderie n’est pas compatible à toutes les qualités de textile. Seuls les supports d’au moins 180 g peuvent résister à cette technique.

Broderie et sérigraphie : quels avantages ?

Avant de se décider, l’entreprise ou le particulier doit s’informer sur les avantages de chacune de ces solutions de marquage de textile. En la matière, elles permettent toutes de sublimer le vêtement personnalisé. Néanmoins, les qualités du rendement diffèrent.

En la matière, la broderie se démarque par son rendu haut de gamme et sa grande résistance. Il est donc plus judicieux de l’appliquer notamment aux accessoires professionnels et autres supports durables. En raison de son coût plus élevé, l’utilisateur peut en faire l’option pour des impressions en petite qualité.

Ceux qui désirent imprimer un motif bariolé doivent privilégier par contre la sérigraphie. Car, elle se distingue par sa précision et une disponibilité infinie de couleurs. Cette technique est aussi recommandée pour les gros volumes de reproduction.

Catégories
Mots clés
Découvrez de nombreux articles sur les thèmes suivants : digital, programmation, monde des agences web, référencement naturel, webmarketing, e-reptutation, crédit photos